Sunnymoon_couvertureRien que du bon

Si vous ne connaissez pas Sunnymoon, vous craquerez devant l'humour toujours inattendu de Blutch et les pieds-de-nez de son dessin.

Si vous connaissez Sunnymoon, vous vous réjouirez que l'Association ait, en toute philanthropie, en mai 2009, alors que, n'est-ce-pas, personne ne parlait de Blutch, décidé de rééditer ces pages déjà publiées en 1992, 93, et 94.

Tartuffe is not dead

Je me suis donc procuré ce volume, sous cellophane, avec au dos l'étiquette que voici:

Asso__tiquette

C'est si finement ciselé (vous aurez remarqué les très distanciés guillemets autour de "code-barre" qu'on ne toucherait du coup qu'avec des pincettes et muni d'un masque) que cela m'a inspiré ce petit écho affadi:

"Le lecteur, ayant ôté l'enveloppe plastique qui entourait l'ouvrage et l'a obligé à l'acheter les yeux fermés; ayant soigneusement déposé ladite enveloppe dans le bac à recyclage pour qu'elle ne s'envole pas aux quatre vents; s'étant gratté la tête en se demandant en quoi la coquette somme de 20€ dûment imprimée au dos en vert délicat sur fond mauve soutenu était plus éthique et moins disgracieuse que le code-barre, a chanté à tue-tête: "L'humanité ne sera heureuse que le jour où le dernier hypocrite aura été pendu avec les tripes du dernier bien-pensant."

Manifestement, il en va dans le domaine de la BD et du commerce comme dans le Bouchonnois des Inconnus. Il y a de bons et de mauvais éditeurs comme de bons et de mauvais chasseurs: ils font sensiblement la même chose, mais les uns sont bons et les autres mauvais...