Rica_meduse_scanMéduse

par RICA

_______

(commande)

Encre de chine, format A3

.

J'ai demandé à Rica une Méduse qui ait, au lieu de serpents, des symboles de l'énergie grouillant sur sa tête.

On craint en effet aujourd'hui que l'énergie ne manque (risque par défaut), sans se rendre compte que le vrai danger est dans sa libération (risque par excès), dans son "autonomisation folle" et dans "cette précipitation des techniques et des énergies vers une fin imprévisible, dans une sorte de Grand Jeu dont nous ne connaissons pas la règle", comme le dit Jean Baudrillard dans La Transparence du Mal (Galilée, 1990).

Baudrillard continue ainsi: "Nous ne sommes même pas à l'abri des effets pervers qu'impliquent les mesures de sécurité, de contrôle et de prévention. On sait à quelles extrémités dangereuses peut mener la prophylaxie dans tous les domaines, social, médical, économique: au nom de la plus haute sécurité peut s'installer une terreur endémique, une obsession de contrôle qui égale bien souvent les dangers épidémiques de la catastrophe. Un chose est sûre: la complexité des données initiales, la réversibilité potentielle de tous les effets font qu'on ne peut se faire d'illusion sur aucune forme d'intervention rationnelle. Devant un processus qui dépasse de tellement loin la volonté individuelle et collective des acteurs, on ne peut qu'admettre que toute distinction du bien et du mal (et donc dans ce cas la possibilité de juger de la juste mesure du développement technologique) ne vaut strictement que dans la marge infime de notre modèle rationnel - à l'intérieur de ces limites une réflexion éthique et une détermination pratique sont possibles - au-delà de cette marge, au niveau de l'ensemble du processus que nous avons nous-mêmes déclenché, et qui se déroule désormais sans nous, avec l'implacabilité d'une catastrophe naturelle, règne, heureusement ou malheureusement, l'inséparabilité du bien et du mal, et donc l'impossibilité de promouvoir l'un sans l'autre." (pages 109-110)

Prophylaxie, obsession du contrôle, réversibilité potentielle des effets, limites du modèle rationnel: notre médusante actualité, quoi...